4 Interventions d’internet dans votre étude de marché et leur utilité

Man analyzing financial data and charts on computer screenLes études de marché innovent aujourd’hui à l’aide d’internet. Mais qu’en est-il des études de marché en création d’entreprise ? Il est temps de faire un point.

1.  Internet bon outil dans la phase documentaire, mais attention.

Bien sûr internet doit intervenir dans votre étude de marché comme un complément aux sources officielles. Quelques règles :

  1. Restez méfiant: Tout se dit sur internet. Sélectionnez vos sources gardez un regard critique et n’hésitez pas à recouper les informations qui vous sembleront douteuses.
  2. Prenez la dynamique de votre secteur en compte: Innovations, crises, législation,… : plus votre secteur d’activité sera dynamique, plus récentes devront être vos informations. Partez en général des derniers évènements majeurs.
  3. Sélectionnez l’information : faire un point précis sur les informations dont vous aurez besoin pour votre étude de marché et aller droit à l’essentiel vous permettront de ne pas perdre trop de temps.

2.  Etude de la concurrence : Bonne amorce, mais rien ne vaut les vraies rencontres.

Internet est un très bon outil pour avoir une vision sur le positionnement de vos concurrents, leur taille, voire situation financière. Selon les secteurs d’activité, vous pouvez avoir beaucoup d’information par internet et démarrer votre étude de marché sur de bonnes bases. Mais au niveau qualitatif, rien ne vaut un véritable échange en face à face. L’idéal étant de concilier les 2.

3.  Interroger une cible de particuliers: ne vous lancez pas sans réfléchir.

Si votre cible se compose de particuliers, vous serez parfois tentés de créer un questionnaire gratuit en ligne à diffuser à votre réseau ou sur les forums/blogs. La tentation du « gratuit » est grande dans la création d’entreprise et c’est bien compréhensible. Mais les profils que vous atteindrez et qui prendront le temps de répondre à votre questionnaire (aussi court soit il) ne représenteront qu’une infime partie de la population française. Même si cette pratique vous apporte beaucoup de réponses en peu de temps, vos résultats auront de grandes chances d’être biaisés. Prenons l’exemple de l’évaluation de la demande : sous-estimée, vous risquez de voir votre projet refusé, ou de vous tromper de business model ; surestimée, votre banquier ne vous suivra pas forcément et c’est dangereux pour la suite de votre projet.   Pour mener une étude de marché, passer par des panels est plus recommandable, sous certaines conditions. Gardez en tête que votre population devra être représentative de la population avec laquelle vous serez en contact.  Ayez une idée concrète de l’échantillon que vous souhaitez interroger en termes de sexe, CSP, zone géographique, âge, etc… Les modes d’étude de vos cibles ne manquent pas, prenez le temps de vous demander comment les atteindre. Enfin, on m’a posé la question : Peut-on évaluer son marché pas l’intermédiaire de son site internet ? Je profite de cet article pour en parler un peu, car la réponse est simple: Il ne vaut mieux pas, car :

  1. Un site internet qui reflète parfaitement l’état de la demande est un site parfaitement bien référencé, et dont l’ergonomie est bien pensée. C’est donc un site qui coûte cher.
  2. Un site internet représente un coût non négligeable et qu’en général, mieux vaut faire une étude de marché en amont de tout investissement
  3. Il vaut mieux être parfaitement clair sur son offre, positionnement, tarifs, …  au moment de se lancer dans la production d’un site internet.

4.  Interroger une cible de professionnels par internet : un intérêt tout autre

Il ne s’agira certainement pas d’envoyer un lien vers votre questionnaire en ligne, cela ne fonctionnera pas. Il y a beaucoup d’autres moyens d’accéder à votre cible de façon plus directe, vous permettant d’avoir une information de qualité, voire de dénicher vos futurs clients … alors lancez-vous ! L’intérêt d’internet peut résider dans l’utilisation d’un logiciel de visio-conférences vous permettant de mener des entrevues ou des réunions entre professionnels (focus groups) mais attention :

  1. Il y a une perte d’information (moins d’interventions, moins dynamique, …)
  2. Le groupe est plus difficile à animer
  3. S’il s’agit d’une étude internationale, il est déconseillé de mélanger les pays
  4. Il faut s’assurer que tous les intervenants aient accès au logiciel

Avantages :

  1. Vous n’avez pas à louer de salle
  2. Vous n’avez pas à payer des frais de déplacement (uniquement des dédommagements par rapport au temps passé à vos intervenants)
  3. Permet d’interroger les intervenants d’un peu partout (par exemple à un niveau national ou international)

En résumé, les promesses d’internet sont à prendre en compte, mais elles ne doivent pas masquer l’ensemble des méthodologies disponibles concernant l’étude de la cible. Pour avoir des réponses réalistes, rien n’est laissé au hasard dans une étude de marché. Enfin, si vous avez entendu parler de nouvelles techniques d’études par internet applicables à la création d’entreprise n’hésitez pas à les suggérer.